Quel type de cire convient le mieux : de la cire liquide ou en pâte?

À l’époque où les employés de station-service remplissaient pour nous nos réservoirs d’essence, toutes les cires d’auto étaient essentiellement les mêmes. Elles étaient épaisses et pâteuses et se vendaient dans des boîtes métalliques plates avec couvercle.

Au fil du temps, à mesure que les cires d’auto ont évolué, les cires liquides ont été introduites sur le marché dans d’élégantes bouteilles en plastique qui donnaient aux boîtes métalliques plates un look très 50.

Mais au-delà de l’emballage, est-ce que les cires liquides d’aujourd’hui sont meilleures que les cires en pâte d’antan? Pas nécessairement selon Ron Fausnight, directeur de la recherche et du développement à ITW Global Brands, à Houston, au Texas.

« Les cires en pâte sont excellentes, surtout pour une apparence d’antan », précise Ron Fausnight. « On utilise une toile ou une éponge pour appliquer et frotter la cire en pâte uniformément sur la surface. Le frottement lisse la surface et retire toute vieille peinture défraîchie sur le dessus, de même que la saleté incrustée dans la peinture. »

Bien sûr, cette méthode demande de l’effort physique.

Les cires liquides nécessitent quant à elles moins d’effort physique et de polissage, d’où la raison pour laquelle elles ont été inventées en premier lieu, précise Ron Fausnight. « En revanche, les cires liquides ne permettent pas pour la plupart un nettoyage en profondeur. »

Cela ne veut pas dire que la cire liquide est inférieure à celle en pâte. Chaque type de cire comporte des avantages, selon l’âge et l’état de votre véhicule et le degré de brillance que vous désirez.

« Si le travail de peinture de votre véhicule remonte à longtemps, il vous faudra un produit qui agit plus en profondeur », mentionne Ron Fausnight. « Une peinture terne a en fait une texture très rugueuse lorsque vue au microscope. On voit des pointes et des creux. Le cirage aplanit les pointes et les résidus de cire et de silicone remplissent les creux après le polissage. La concentration de cire est plus élevée dans la cire en pâte, de sorte qu’elle fonctionne mieux à cet égard.»

« Par contre, si votre voiture est plus récente, il vous faudra une cire qui agit plus en douceur sur le fini. C’est à ce moment-là que la cire liquide convient », mentionne Ron Fausnight. « Pour une simple retouche, la cire liquide est la solution, car elle agit plus en douceur sur le fini, est plus facile à appliquer et donne de très bons résultats. »

Le climat est également un facteur à prendre en considération lorsqu’on doit choisir entre une cire liquide ou une cire en pâte. La poussière qui s’accumule dans les climats secs peut avoir un effet abrasif sur le fini de votre voiture. Une exposition prolongée au soleil peut provoquer la décomposition des polymères de la peinture, ce qui créé un fini terne. Dans les deux cas, l’utilisation d’une cire en pâte est recommandée. 

Toutefois, Ron Fausnight dit avoir remarqué que les gens achètent et utilisent de moins en moins de la cire en pâte ces dernières années.

« Les cires liquides sont aujourd’hui améliorées et sont plus faciles à utiliser », précise-t-il. Toutefois, Ron croit qu’il y aura toujours un marché pour la cire en pâte parmi les grands amateurs et collectionneurs de voitures, notamment les amateurs de voitures musclées, ou parmi tous ceux qui veulent redonner un peu d’éclat à leur vieille « bagnole ».

Voici, selon Ron Fausnight, les facteurs à prendre en compte pour choisir une cire d’auto :

  • Les cires liquides sont plus douces que les cires en pâte. Elles conviennent mieux aux voitures neuves ou à celles dont le fini est bien conservé.
  • Les cires liquides sont plus faciles à appliquer et permettent un meilleur polissage.
  • Les cires en pâte contiennent généralement plus de solvants et de cire que les cires liquides, de sorte qu’elles sont plus efficaces pour enlever la vieille peinture et la saleté incrustée.
  • Les cires en pâte laissent sur la surface davantage de cire et de silicones qui aident à uniformiser les surfaces irrégulières et poreuses.
  • Le désavantage de la cire en pâte : il faut beaucoup plus d’effort physique pour l’appliquer et polir.
  • En général, la cire en pâte convient le mieux pour les voitures dont le fini a été endommagé par les conditions climatiques telles que une érosion constante liée à la poussière ou l’exposition prolongée ou intense à la lumière du soleil.
  • De nos jours, on vend de la cire liquide et de la cire en pâte avec protection contre les UV (autrement dit, un écran solaire pour votre voiture.)
  • Si la peinture s’est écaillée et que le métal est exposé, une bonne cire en pâte peut servir d’enduit et retarder le déclenchement de la corrosion.
  • En hiver, toute cire en pâte vaut mieux qu’aucune; la cire crée une barrière hydrofuge et protège contre le sel de voirie.